man working

La Sucrerie

Wavre

LA SUCRERIE

Située sur une ancienne friche industrielle, au centre de la Ville de Wavre, LA SUCRERIE, est un vaste espace d’événements totalement polyvalent. Ce bâtiment contemporain est le lieu de croisement de toutes les disciplines artistiques et de manifestations à portée économique.

LA SUCRERIE est un lieu ouvert, un lieu rassembleur, un lieu qui s’adresse au plus grand nombre tout en se préoccupant des goûts de chacun, un lieu ouvert aux entreprises pour placer Wavre sur la carte des rencontres économiques, des événements d’entreprises, des forums, des foires et des salons, mais aussi un lieu actif grâce à ses associations, un lieu ouvert à de multiples collaborations culturelles dans des domaines aussi variés que la musique, le théâtre, la danse, le chant, les expositions, bref toutes les formes d’art !

Ancré dans le XXIe siècle, cet important projet est le fruit d’une volonté affirmée de la Ville de Wavre de se restructurer en concrétisant une métamorphose sur le long terme.

Les bureaux d’architecture A.D.E Architects et Montois Partners Architects (association lauréate du concours d’architecture) ont permis l’éclosion de ce projet en l’axant sur un point central de la demande du maître d’ouvrage, à savoir la polyvalence du lieu susceptible d’accueillir à la fois des spectacles, des concerts, des espaces de réunion, des événements d’affaire, etc.

Cette dimension a constitué la colonne vertébrale du projet. L’idée de travailler sur des modules qui s’emboîtent à la manière d’un jeu d’enfant s’est rapidement imposée pour démontrer la polyvalence du lieu, sa mixité mais aussi permettre si besoin sa croissance. Cette architecture construite autour d’un assemblage de cubes, avec plusieurs porte-à-faux et demi-niveaux, permettait en outre d’élaborer une esthétique pure et contemporaine.

La plurifonctionnalité du lieu a également nécessité une étude poussée des circulations des visiteurs et des utilisateurs multiples. Il fallait assurer une accessibilité fluide et autonome à tous les lieux et à toutes les heures, certains fonctionnant quand d’autres sont fermés. La vaste esplanade, qui constitue également un espace culturel potentiel à ciel ouvert, fait office de point de rayonnement vers les différents espaces. Elle conduit le visiteur vers une façade vitrée surmontée d’un ample auvent vers lequel on converge naturellement. Cet effet d’attraction est renforcé par la transparence de cette façade qui contraste avec l’opacité des autres volumes, mais aussi par la continuité du revêtement de façade en pierre bleue identique pour l’intérieur et l’extérieur.

Le vaste bâtiment est composé des multiples espaces suivants:

  • Une salle de spectacles et d’événements d’une capacité de 850 places assises et jusqu’à 1300 places debout (gradin replié).
  • Une grande scène de 375 m² (25 m de large sur 15 m de profondeur/ cadre de scène: 16 m x 8 m) équipée de 36 perches électriques et dotée d’un important équipement de sonorisation, d’éclairage et de projection.
  • Des espaces modulables grâce à des cloisons mobiles permettant de passer de 110 m² à 1.720 m² au rez de chaussée et jusqu’à 1.095 m² à l’étage. Une «black box» de 550 m² avec une hauteur sous plafond de 4,80 m équipée de barres de suspension et de pendrillons noirs. Plusieurs forums de 110 à 220 m².
  • Une salle de projection gradinée de 250 fauteuils avec un grand écran de 12 m x 5 m et un estrade profonde de 4 m. Projecteur cinéma numérique au phosphore laser Barco 20.000 lumens et son en immersion totale.
  • Plusieurs espaces de restauration et bars ainsi que deux cuisines pour traiteurs.
  • Parkings de 250 et 110 places.

L’envolée des coûts de l’énergie et la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, afin de limiter notre impact sur l’environnement, ont fait apparaître un nouveau défi pour les gestionnaires et concepteurs des bâtiments : la maîtrise durable des énergies. Ce défi représente une belle opportunité à saisir dans le cadre de LA SUCRERIE afin d’obtenir un bâtiment exemplaire, à hautes performances énergétiques.

Dans ce contexte, tendre vers un choix du type «bâtiment passif» s’imposait comme une réponse aux problèmes environnementaux et comme une alternative rentable aux techniques traditionnelles. Néanmoins, il n’existe pas de critères spécifiques «bâtiment passif» pour un bâtiment comme celui-ci! Car ses contraintes sont très particulières (volumétrie, conditions  d’utilisations non-stop, nécessité de renouvellement d’air, etc). Toutefois, toutes les exigences passives sont appliquées tant au niveau de l’enveloppe qu’au niveau des installations techniques et l’économie réalisée sera maximale tout en garantissant un confort supérieur à un bâtiment conventionnel du même type.

La conception du bâtiment regroupe des solutions liées à l’enveloppe du bâtiment et des systèmes techniques performants. Ces deux mesures, qui visent la diminution des besoins d’énergie primaire, permettent de respecter les critères du bâtiment basse énergie ; le concept se base pour cela sur une utilisation maximale d’énergie gratuite : grande inertie interne du bâtiment – climatisation par free-cooling durant 75 % de l’année – récupérateurs de chaleur à haut rendement.

La performance énergétique globale de LA SUCRERIE (c’est-à-dire son enveloppe minutieusement étudiée pour réduire au maximum les besoins du bâtiment et aussi, l’utilisation maximale d’énergie gratuite) permettra de réduire de 40 à 50% la consommation d’énergie primaire par rapport à un bâtiment conventionnel du même type d’usage.

TODO TODO
TODO TODO
TODO
TODO TODO
TODO TODO
TODO
TODO

Contact

Liens utiles

Travailler
chez Moury

Postes vacants

SAVOIR-FAIRE
& RÉALISATIONS

Découvrir

Rapports
annuels

Télécharger

Vous désirez suivre notre actualité ?

Laissez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous.